[Cover en folie] #12 : comme un chamallow en pull blanc

Note utilisateur:  / 0

 

Je crois bien, et là, je pense arriver au sommet de ma réflexion, que le challenge Cover en Folie crée par Emma Scara est peut-être la seule série que je pourrais tenir sur le long terme.

Une chose qui me fait souvent arrêter c'est le manque d'inspiration, à 90%. Mais comment pourrais-je manquer d'inspiration avec toutes les Céline Dion (les vraies et les fausses) qui pullulent sur le net ? Grâce à Youtube, je passe mes journées à chercher des covers incroyables et le pire, c'est que je les trouve ! Bien plus que ce peux imaginer et j'aimerais tout vous balancer parce que je suis comme ça moi, je ne suis que partage ! Mais je dois me contenir et faire de la rétention d'information (comme l'eau mais en beaucoup moins lourd sur ton cul). Faudrait pas que je grille tous mes œufs d'un coup ;)

 
Pour cette douzième édition (mais troisième à laquelle je participe), j'avais envie de douceur, j'avais envie de la caresse d'une main pleine de crème sur un pull en laine blanche ou d'un très gros chamallow blanc.
 
Et qui peut bien représenter le mieux un pull blanc et encore mieux un gros chamallow blanc ? Mariah Carey, évidemment !
 
Mariah a une voix sublime et j'ai beaucoup de mal avec les covers de ses chansons car, autant maintenant, sa voix c'est un peu une craie semi-mouillée sur un tableau, autant avant ça pétait dans son slip. Dur de trouver quelqu'un avec une voix aussi belle. Enfin, ce n'est que mon avis, je suis très fan de mimi.
 
Alors, j'attends ton avis ! Comme d'habitude, tu visionnes (J'ai réussi à insérer une PUTAIN DE VIDEO DE TA MERE LE CMS !! ENFIN !! Je ne suis plus joie, je suis orgasme, je respire orgasme, je vis orgasme !) et tu n'es qu'amour DONC tu viens me dire ce que tu en penses en commentaire. Accessoirement, essaye de ne pas te perdre sur Youtube, on a vite fait de finir sur l'explication d'une éjaculation japonaise (c'est du vécu).
 
 
 
 
Bisous !

 

Commentaire (0) Clics: 44

Vice 3 D'Urban Decay : celle de trop ?

Note utilisateur:  / 0

 

Naaaan, tu déconnes ? Je crois que… Han j’y croiiisss pas, regarde !

Bah, j’vois pas. Ya un truc qui cloche ? Nan parce qu’à part toi…

Ha ha ! Très drôle, t’as mangé un clown ? Mais non, mais, regarde ! T’as écrit un article beauté ! Allô ! (T'as pas d'couteau ?)

Ok, j’ai, peut-être, un poil, possiblement abusé. J’avoue, j’ai merdé et je suis sortie dehors sans maquillage. En vrai, personne n’est mort, tout ça, c’est une légende ! Mon haleine a peut-être tué des gens mais pas ma gueule ! (Et heureusement pour vous, l’odeur ne passe pas encore par WIFI ! Veinardes !).

 

Je me maquille toujours, enfin c’est ce que je dis aux gens qui me demandent ce que je fais avec toutes mes palettes (j’aimerais répondre que je m’en sers comme gode michet mais j’ai peur que ça les froisse. C’est fragile un gens, tu sais pas toi). Certes, je me maquille moins mais les fois où je trouve du temps, c’est toujours le même plaisir. C’est sûr, j’adore toujours autant ça ! Je n’ai donc jamais regretté un achat depuis ma « baisse de rythme » (entre gros guillemets parce que j’en fais des choses mais pas me maquiller. Bah oui, je n’ai que 48h dans une journée, faut bien que je fasse un choix). Et là, sans que vous ne l’ayez vu venir, je vous ai mis en tête que peut-être, maintenant je regrette un achat. Peut-être la Vice 3 ? Peut-être pas, qui sait ?

Allez, sans transitions !

 

 

 

La Vice 3 est l’avant dernière palette sortie par Urban Decay et elle coute $70 CA ou 49€ (pour une fois que la conversion est correcte). La dernière étant la Vice Ltd, sortie en exclusivité aux U.S (et donc seulement accessible par Mademoiselle Salope, ici présente) mais que je n’ai pas prise, hein, il n’y a pas encore écrit pigeon sur mon front (seulement « pi » avec un début de « g »).

 

 

 

Elle se compose de 20 fards, blabla, quelques mats, quelques irisés et une grosse majorité de satinés/métalliques. Blabla, reflets de fous, blabla et on a droit à un pinceau double embouts de bonne qualité gratis (encore heureux ! Nomèho, au prix de la palette, lèche moi les ieps avec, hein !). En bonus cette année (on a dû être très gentilles et bien remplir les poches de Mr Decay), on a une super pochette pour ranger la palette (ou un autre truc plat et rectangulaire comme… la tablette de choco que tu caches dans ton tiroir quand ton mec s’approche ? Peut-être, hein, je ne fais que glisser des idées…).

 

 

 

 

En plus des descriptions que j'ai essayé de garder très simple, parfois, tu trouveras une indication sur comment j’utilise ce fard. Pas pour tous mais certains ont presque une fonction prédestinée. Je suis, souvent, psychorigide.

 

1ère rangée à partir de la gauche :

 


 

  • Truth : mat, très poudreux et texture crème. Couleur d’arcade.

     

    ***


     

  • Undone : mat, légères irisés, très poudreux et texture crème. Couleur de transition.

     

    ***

     


     

  • Downfall : mat, très poudreux et texture crème. Couleur de transition.

     

    ***

     


     

  • DTF : (comme définition je dirais : « Dans ton Fion », sûrement un clin d’œil au prix de la palette) (en vrai, ça veut dire « Down to fuck » et traduit ça donne… « La plus belle personnalité du monde » ! :D ) mat, légères irisés, très poudreux (la bosse c'est un tas de poudre) et texture sèche. Couleur de creux.

 

 

2ème rangée à partir de la gauche :

 

 

 

 

  • Dragon : métallique, poudreux, texture sèche.

     

    ***


     

  • Freeze : métallique, légères irisés, poudreux, texture sèche et manque un peu d’opacité.

     

    ***

     


 

  • Heroine : mat, légères irisés, très poudreux, texture sèche et sans base grasse, la couleur change pour devenir noire au fil de l’heure.

 

***


 

  • Brokedown : métallique, très poudreux, texture sèche. Couleur de ras de cil.

 

 

3ème rangée en partant de la gauche :

 

 


 

  • Vanity : satiné, légères irisés, poudreux, texture sèche et manque d’opacité.

Pour info : Rockstar, Vice (De la Vice 1) et Tornado (Glinda).

 

 

 

***

 


 

  • Lucky : métallique, très poudreux, texture crème.

 

***

 


 

  • Reign : satiné, poudreux, texture crème.

 

***


 

  • Bobby Dazzle : Irisé – pailleté, très poudreux, texture sèche. Manque d’opacité. Coin lumière.

 

 

4ème rangée en partant de la gauche :

 

 


 

  • Alien : métallique, duo chrome (rose-doré), poudreux, texture crème.

 

 ***

 


 

  • Alchemy : satiné, duo chrome (rose-bleu), poudreux, texture sèche.

 

***

 

 

  • Bondage : satiné, poudreux, texture sèche

 

***

 


 

  • Sonic : métallique, poudreux, texture sèche.

 

 

5ème rangée en partant de la gauche :

 


  • Last Sin : métallique, très poudreux, texture crème.

 

 

***

 


 

  • Angel : métallique, très poudreux, texture sèche.

 

***

 


 

  • Defy : mat, légères irisés, très poudreux, texture sèche.

 

***

 


 

  • Revolver : satiné, très poudreux, texture crème.

 

 

 

En action :

 

 

Sonic en creux, Bondage légèrement en creux et Lucky sur toute la paupière.

 

 

 

***

 

 

 En rose et rose ! Alien sur la paupière, Bondage en coin externe, Sonic en creux et Undone en transition.

 

 

 

 

***

 

Undone en transition, Bondage en creux, Heroine sur le ras de cil supérieur et Brokedown posé au doigt sur le centre de la paupière.

 

 

 

***

 

 Undone en couleur de transition, Freeze sur la paupière et Lucky posé au doigt au centre.

 

 

L'estompage laisse à désirer mais je laisse la photo car ça donne une idée du rendu des couleurs.

 

 

En 3 mots :

Mal finie, poudreuse, couleurs de dingue.

Globalement, on peut dire que cette palette est à chier et que, si tu ne l’as pas encore, tu peux passer ton chemin. Oui, les couleurs sont ouf, difficiles à retrouver ailleurs mais pour tout le reste, ya Mastercard ! Sers-t-en pour t’acheter une logique ! (Pas comme moi). Les fards mats ont toujours été la faiblesse d’Urban Decay mais là, ce n’est plus une faiblesse, c’est une amputation ! Les fards métalliques sont à chier alors que depuis leur reformulation, ils étaient nickels. Tu sens la palette faites à l’arrache, chez mamie, pour les fêtes. Je ne retrouve rien de la qualité UD qui me faisait fermer les yeux sur le viol de ma CB à chaque sortie d’une nouvelle palette.

On ne peut nier qu’il y a du travail (le choix des couleurs, les noms, la pigmentation toujours au rendez-vous) et je ne suis pas sûre que des dupes existent à ce jour mais avec une telle matière, une telle non-qualité, il a fallu que je me force pour l’utiliser, pour avoir des makes up à vous montrer. À la publication de cet article, la palette, zou ! Au placard ! Et, elle n’en ressortira que lorsque j’aurais vraiment pas le choix (ou que j’aurais oublié. La blogueuse véner oublie vite).

C’est une déception, elle avait tout pour être parfaite, des couleurs chaudes, bien mieux assemblées que la Vice 1 ou 2, un packaging d’enfer, une petite pochette kikou, tout, j’vous dit. Mais, rien à faire, j’ai un gout de Smecta au fond d’la gorge, et ma CB demande le divorce. À 70 (plus fdp) boules, ça fait cher la craie !

Et toi ? L’as-tu acheté ? Si oui, t’en pense quoi ? Et si non, comptes-tu le faire ?

 

P.S : tout à l’heure, je t’ai sorti le couplet de la blogueuse archi-bookée, « tu vois, moi j’ai une vie, une famille et j’ai fait un choix » alors que, arrête de te foutre de ma gueule, hein, tout le monde sait que t’as pas d’famille, tes enfants te détestent, ton mari couche avec tout l’internet et qu’en vrai tu passes tes journées à actualiser ta boite mail pour voir si quelqu’un a posté un commentaire. Ma sœur, on est toutes comme ça. Nan, en vrai, je vous ai dit ça car, oui, j’ai dû faire un choix mais pas entre vous et ma vie perso (tout le monde sait que je n’en ai pas) mais entre continuer à vous nourrir dans des assiettes sales ou laver ma vaisselle et vous laisser crever de faim, en gros.

Grosse modo, je travaille sur une nouvelle plateforme pour héberger mon blog car celle-ci et toutes celles présentes sur le web ne me plaisent pas des masses. Je sais coder, je suis blogueuse donc qui mieux que moi peut définir mes standards alors je me suis lancée ! Ça me prends du temps, j’ai envie de le faire bien, j’ai envie que ça vous donne envie de l’utiliser, de migrer votre blog dessus, j’ai envie que ça vous donne envie de bloguer, tout simplement. Les articles vont donc se raréfier jusqu’à mi-janvier-février 2015 où je commencerais à avoir quelque chose de concret et de solide à vous présenter. En attendant vous devrez supporter encore quelques mois cette interface pourrie, design à chier, menus pas du tout intuitif, bref d’la merde en boite. Bisous !

 

 

Commentaire (2) Clics: 127

[Cover en folie] #11 : toute seule c’est bien mais à trois c’est mieux !

Note utilisateur:  / 0

Quoi ? Que, comment, mon titre serait coquin ? Il laisserait la porte ouverte à une interprétation digne des pires bars de marins ? C’est ce que tu penses ? Vraiment, j’te l’dis honnêtement, faut que tu baises, tu vois du sexe partout.

Depuis un an, un peu plus même (25 aout 2013 quand même ! Bon dieu, ce que ça ne nous rajeunit pas !), il y a une chanson dont je continue à chercher La cover parfais. Non pas que je n’aime pas la version originale, je la trouve poignante, elle me fait toujours penser à des moments tristes de ma vie (et c’est bien le but de cette chanson) c’est juste que la voix de la chanteuse n’est pas ouffissime. Disons-le clairement, sa voix c’est du niveau de la Star Academy, un ton juste et clair, son seul truc c’est son jeu d’actrice. Oui quand elle chante elle y met tous ses sentiments, elle pense à tous ces moments qui l’ont conduit à écrire cette chanson et c’est quelque chose que je ne retrouve pas dans les nombreuses covers déjà existantes. Les gens ont des voix magnifiques mais il n’y a rien derrière, aucune blessure, ils ne sont pas à deux doigts de pleurer, certains mêmes rigolent ! Le jour où se faire larguer ça fera rire, méga L-O-L ! Bref, éternelle déçue, je ne désespère pas de trouver une version tout aussi touchante, en plus d’y ajouter une voix superbe. J’attends une cover de Céline Dion en fait.

Mais (tout ça pour ça, hein), je continue de chercher et parfois je tombe sur des versions vraiment pas piquées des hannetons (ah, tu la connaissais pas celle-là !) comme celle-ci. Trois filles au lieu d’une, des voix cassées, des gueules longues comme un jour sans pain, on s’approche d’un jeu intéressant et les 3 voix ensembles, ça déchire.

Clic, écoute et… dis-moi pardi !

 

 

Commentaire (0) Clics: 92

[Cover en folie] #10: Là où l'on ne l'y attendait pas

Note utilisateur:  / 0

J’écoute énormément de musique, je pense l’avoir déjà dit mais chez moi, il y a tout le temps de la musique. Parfois en haut-parleur, parfois dans mon casque, quand je cours, quand je prends ma douche, quand je dors, j’ai une peur incroyable du silence.

 

Quand Emma Scara a créé ce challenge, j’ai tout de suite su qu’il allait être pour moi. Alors, comme pour tout (on ne change pas ses habitudes, c’est mauvais pour le foie), je suis en retard mais, que veux-tu, j’aime pas la pression, j’aime être une blogueuse libre comme la touche détachée de la machine à écrire, l’article volant au vent !

(Et pis j'ai un peu changé le titre, trop long maus chut, on verra rien).

 

Pour ma première participation, j’avais dans l’idée de taper fort, t’vois, pour marquer l’coup ! J’espère secrètement que tu vas être aussi impressionnée que je l’ai été…

 

Je pense que tu connais les Pussycat Dolls  (ne reviens que quand tu auras essuyé ta bave, merci), groupe de femmes assez dénudées, chantant lascivement de la Pop/R’N B. Il se trouve que parmi ces demoiselles, il y a Nicole Scherzinger qui n’est pas qu’une simple chanteuse en string (Jupe ? Je sais plus moi, la mode change si vite !). C’est une chanteuse d’opéra. Oui madame, comme quoi, il ne faut jamais juger sur la taille de la jupe (Ceinture ?), même si elle est très courte.

 

Elle a chanté pour The Royal Variety qui est un spectacle de haut standing destiné à la famille royale anglaise. C’est un spectacle qui regroupe du chant, des pièces de théâtres et dont tous les fonds vont à une œuvre caritative (mais ça on s’en fout). Je te parle de ça car notre Nicole y a joué Christine Daaé, de l’œuvre culte Le Fantôme de l’Opéra adaptée en comédie musicale par Andrew Loyd Webber. Et je peux te dire que si le Monsieur Webber a choisi notre chère Nickie, ce n’est pas pour sa plastique irréprochable (parce que ça l’aurait fait moyen la TAL devant la reine d’Angleterre) mais bien pour ses talents de cantatrice. J’ai été tout bonnement bluffée par sa voix, sa justesse, ses aigues, incroyable ! Je ne suis pas chanteuse, je ne sais même pas chanter une seule bonne note (ce qui ne m’empêche nullement de transformer ma salle de bain en studio d’enregistrement) et je resterais toujours impressionnée par les gens qui arrivent à faire des choses aussi belles avec leur voix.

 

Allez, trêve de blablaterie, écoute et reviens me dire après ce que tu en penses :

 Lien de la vidéo.

 

 

Commentaire (2) Clics: 148

Préfères-tu, à vie... [facile] avec Jo3Jeans

Note utilisateur:  / 0

Je change d'avis, j'adooooore les tags ! En fait, c'est juste que tous ceux qu'on me proposait avant étaient chiants mais celui-là... Déjà, c'est moi qui l'ait vu sur une vidéo Youtube et qui l'ait proposé à Jo donc ça ne pouvait que me plaire (ou alors chuis maso) (ce qui est possible, dans la réalité de moi, tout est possible). Mais ce tag il a LE truc en plus, c'est que tu peux en faire tous pleins de versions : hardcore, sexe, dégueu, alimentaire, beauté, tu peux jouer sur les questions pour l'adpater au sujet que tu veux. Je sens qu'une version Boule de Noël s'en vient mais, je laisse encore un petit peu planer le suspens...

 

J'ai voulu le faire avec Jo parce que je savais qu'elle allait délirer avec moi. On l'a joué soft sur cette fois, c'est le début, on se sentait un peu timide, on a éteint la lumière avant de se poser les questions, vierges du tag, t'vois ? Mais au final, ça reste fun et la prochaine fois, je pense qu'on va y aller bien bien plus dans le whathefuckesque :) Allez, voici ses questions !

 
1 -Préfères-tu, à vie, avoir un épi sur la tête ou, à vie, perdre tes cheveux ? 
 
Un épi ça peut se coiffer, la barrette à paillettes est ton amie mais perdre ses cheveux... Non, j'ai perdu les miens il y a 2 ans et j'en porte encore la marque donc non, jamais, je préfère l'épi. Moche mais chevelue.
 
 
 
2- Préfères-tu, à vie, sentir mauvais sous les bras ou, à vie, puer des pieds ??

Puer des pieds ! Au pire (du pire, hein), je garderais des chaussettes toute ma vie, ça serait genre... La nouvelle pièce "it" de l'année. En plus, les chaussettes dans les escarpins, ça revient à la mode. En revanche, tu te vois ne jamais lever les bras, jamais mettre de débardeur, même pas de t-shirt ? Tu ne pourrais qu'emprunter les livres des étagères du bas à la bibliothèque, tous tes placards du haut te seraient interdits, impossible de choper la dernière bouteille de Pago au Auchan, nan ça serait l'enfer !
 
 
 
3- Préfères-tu, à vie, louper ton trait de liner ou, à vie, que ton foutu rouge à lèvres file autour de ta bouche ??

(2 '?', tu sens que ça la chiffonne grave la Joe)
 
Je choisis le trait de liner, définitivement ! (la bamba triste) Je le rate déjà tous les jours ce connard de pute de sa mère la chèvre  alors une vie de plus ou de moins, hein ! Alors que les lèvres, pour l'instant je m'en sors sans crayon et ça serait vraiment dégueulasse. J'veux dire, qui réussi à avoir deux traits de liner parfaits, hein ?
 
 
 
4- Préfères-tu, à vie, ne jamais trouver la couleur de vernis dont tu rêves ou, à vie, avoir les ongles écaillés ? 

Ne jamais trouver la couleur parfaite ! Sinon, ça voudrait dire que je n'aurais plus d'excuses pour en acheter (pleins) d'autres donc... Pas bon pour le commerce ça et moi, je pense au commerce, vois-tu ! Et pis, les ongles écaillés... Aaaahhhh, à chaque fois que j'en vois, j'ai envie de les arracher (ce qui ne rendrait pas plus joli mais au moins le truc dégueu ne serait plus là (bonjour la psychopathe)) !
 
 
5- Préfères-tu, à vie, faire mourir de rire les gens chaque fois que tu parle (même quand tu dis un truc sérieux) ou, à vie, les faire mourir d'ennui même si tu essaies d'être marrante ?

Les faire rire, sûr et certain ! Déjà que je ne suis pas très rigolote de base alors si on me retire les quelques fois où je fais rire des gens, c'est moi qui vais me tuer d'ennui ! Au pire, je ferais annoncer les mauvaises nouvelles par mon mec. Ou un ami, bref ya moyen de moyenner.
 
 
 
Si tu veux voir ses réponses à mes questions, c'est ici, si t'as envie de m'en poster d'autres vas-y, j'y répondrais en commentaire, sois fou !
Commentaire (1) Clics: 98