Le temps passe mais le gras reste

Note utilisateur:  / 0

 

Le temps qui passe est un sujet qui obsède beaucoup de personne. Je dis beaucoup car il y en aura toujours pour s'en ficher et ils ont bien raison ! Mais pour les autres, nous qui voyons défiler les jours en essayant d'en retenir les heures, qu'en est-il de nous ?

 

J'vais vous l'dire, on s'fait bouffer ! À force de regarder en arrière on loupe ce qu'il se passe juste devant nos pieds et PAF ! On marche dans une merde (et pas du pied gauche, hein) ou bien on reprend 6 kilos comme ça, facile, ni vu ni connu. Mais d'où viennent ces squatteurs ?

 

Êtes-vous passés par la grande porte, en sonnant et en vous essuyant les pieds ou bien vous êtes-vous introduit en catimini sur mes cuisses ? Je le savais, j'aurais dû fermer mon estomac cette nuit-là !

 

Mais bon, puisque vous êtes là, restez dormir pour la nuit, on va causer un peu.

 

De vous à moi, ça ne va pas être possible. Je sais qu'il fait froid dehors, la période d'hiver arrive et je ne souhaite pas me faire piéger avec vous sur les bras pour toute la saison. Comment je vais au ski, hein ? J'achète une luge XXL et je me trouve un deuxième mec pour qu'ils arrivent à me -nous- trainer sur les pistes ?

 

Non, il est préférable que votre présence ne dure pas trop longtemps, pas que je ne sois pas heureuse de recevoir de la visite, hein, je suis une hôtesse très accueillante, toujours avec le sourire mais il est mieux pour vous de partir. Bientôt genre demain. J’ai déjà posé vos valises en bas des marches, vous pourriez faire ça demain matin, discrètement, je ne vous entendrais même pas. Ce soir, on se ferait la bise en se souhaitant une bonne nuit et l’on se dirait "À la prochaine !" (ou pas).

 

Non, vraiment, ça ne sert à rien d'insister, c'est mieux pour vous. C'est à vous que je pense en premier, voyez comme je suis altruiste ! Il faut savoir couper le cordon du Big Mac, vous devez glisser de votre propre gras dans le monde adulte, vous ne pouvez pas rester cachés à la maison, comme ça, ce n'est vraiment pas raisonnable. Vous ne voulez pas fonder une famille ?

 

Non, non, oubliez ce que je viens de dire, je n'ai pas envie de me retrouver avec des petits en plus sur le cul  les hanches. Des amis peut-être ? Vous n'avez pas envie de voir du pays ? La voisine a un super canapé, vous y seriez très confortables (et sans vouloir insister, vous y trouveriez pleins d'autres copains comme vous, si vous voyez c'que j'veux dire).

 

Je vois que vous êtes coriaces, vous ne vous laissez pas démonter comme ça. Vous me faites penser à cet oncle un peu (beaucoup) pique-assiette qui se rappelait à notre mémoire lors qu'il avait faim. Mais un jour, on ne l'a plus revu, peut-être qu'un de ses hôtes « forcés » en a eu marre et a fini par l'embrocher avec un cure-dent pendant l'apéro. Voulez-vous vraiment que cela finisse comme ça ? Ce serait dommage de se dire au revoir d'une telle façon. Mais puisque vous ne voulez pas changer d’avis...

 

Sus au gras !!! (Mais avec le sourire, hein !)

 

 

 

 

Commentaire (0) Clics: 51

Si je suis, tu n'es pas et nous sommes

Note utilisateur:  / 0

 

Pourquoi suis-je considérée comme homosexuelle si je suis pour le mariage gay ?

Pourquoi pense-t-on que j’aime les amandes si je dis que cela ne me dérange pas que l’on en mette dans le plat ?

Pourquoi faut-il aimer quelque chose pour appuyer son existence ?

 

Le monde est-il vraiment noir ou blanc dans les yeux des gens ? Le gris n’existe-il pas ? Est-ce normal de condamner et d’interdire quelque chose tout simplement parce que l’on n’est pas d’accord ?

Si je n’aime pas voir le nombril des gens (homme ou femme), deux choix se posent à moi : soit je détourne mon regard lorsque des gens le montrent soit je fais interdire cette pratique douteuse pour que cela ne me gêne plus. N’y-a-t-il rien qui vous choque dans cette phrase ? L’un des deux choix n’est-il pas complètement réducteur, limitant le monde et la communauté dans laquelle nous vivons à nous-mêmes ? Moi je alors tu dois ?

Toi, Antoine, qui pense que parce que je n’aimerais pas que mon mec porte une jupe je suis hypocrite ou ridicule de me battre pour que les hommes puissent en porter je n’ai qu’une chose à te dire :

Sais-tu ce que c’est de ne pas pouvoir faire quelque chose dont tu as envie parce que ça dérange ? Non pas parce que financièrement ou géographiquement tu ne peux pas mais parce que les gens, les autres autour de toi estiment que c’est mal. Sais-tu ce que c’est de se voir regarder comme un monstre alors que tu ne fais de mal à personne, que légalement tu n’enfreins aucune règle à part celle de la bienséance imposée par une culture judéo-chrétienne ? Comment peux-tu porter un jugement sur ce que tu ne connais pas ? As-tu déjà essayé de franchir des barrières dont tu ne voyais même pas l’existence ?

 

Et si tu penses que mon combat est inutile, qu'il n'a pas lieu d'être alors qu'il y a tellement d'inégalités dans ce monde, qui es-tu pour te permettre de juger mes actes ? Parce qu'ils ne sont pas assez bien à tes yeux, ils ne sont pas assez bien tout court ? T'ai-je demander de te battre à mes côtés ? T'ai-je demander ton avis ? Tu as le droit de me le donner mais de me l'imposer ?

 

On dit que le courage n’est pas de ne pas avoir de peur mais, au contraire, d’en avoir et de les surmonter.

J’aimerais que l’on dise que l’ouverture d’esprit n’est pas d’être d’accord avec une idée mais, au contraire, de se battre pour même si l’on n’est pas d’accord.

Tout simplement parce que vivre en communauté n'est pas de tolérer l'autre mais de se battre pour que chacun puisse évoluer dans un monde qui lui convienne, c'est de respecter l’autre en tant qu’être avec sa propre façon de penser et non pas imposer la sienne comme seule «valeur» respectable.

 

 

 

 

 

 

Commentaire (1) Clics: 67

La nature est bien faite quand même !

Note utilisateur:  / 0

 J'ai du mal à croire quelque chose juste parce que l'on me le dit, pire si l'on me l'affirme. J'ai besoin de voir, j'ai besoin d'une preuve, je n'arrive pas à prendre pour moi une idée jetée en l'air.

 
Quand j'ai entendu que parce que je suis une fille je fais le ménage (à 1:08, ça attaque fort !) j'ai voulu une preuve. J'ai tenté de ne pas faire le ménage pendant plusieurs jours pour voir si, à l'instar de la respiration, j'allais prendre mon balai, mes gant Mapa (#teamRose, les verts y puent) et m'activer dans un réflexe musculaire inné.
 
Nada, je dois pas vraiment être une fille ou alors je n'ai peut-être pas poussé l'expérience assez longtemps ?
Peut-être que le ménage est aux filles ce que la respiration est au dauphin, quelque chose dont elles peuvent se passer quelques temps mais pas à vie. Sûrement. En plus, si je devais être un animal, ça serait un dauphin. Je sauverais des enfants, je ferais la paix dans le monde et je nagerais en rond dans un parc aquatique pour satisfaire des enfants rois. La vie quoi.

Après, j'ai aussi entendu que parce que je suis une fille je fais la cuisine (même vidéo, on cumule, les gars, on cumule !). Soit, je tends à penser que mes parents sont des homosexuels qui se cachent puisque je n'ai vu ni l'un ni l'autre le faire (donc, j'aurais été adoptée et je viendrais d'une famille où on ne fait pas le ménage. CQFD). Sauf si un cordon bleu brûlé qui s'effrite quand tu le touches et des pâtes assez cuites pour servir de mortier c'est cuisiner. Bon bah si c'est que ça alors, j'ai deux mamans. Les années 80 mais déjà si en avance sur leur temps !

Bref, parfois, j'ai mal à mon féminisme.


 
 
Commentaire (2) Clics: 142

Yen a marre des lions !

Note utilisateur:  / 0

 

"Dis, est-ce que tous les français sont râleurs ?"

"Baaah, chais pas... Tu trouves que j'râle souvent, toi ?"
 
"Non."

"Tu as ta réponse alors !".


Ouf, cette fois-ci encore j'ai trouvé une parade. Mais je dois me préparer à la prochaine attaque, elle peut arriver n'importe quand....
 
C'est que bon, quand même, il faut avouer que yen a un peu marre des râleurs...

Prenons un sujet qui fâche (il y a en beaucoup, trop, je sais) :  la SNCF/RATP. Combien sont ceux à râler dessus sans avoir jamais bossé là-bas ? Est-ce qu'ils savent que l'on a un des meilleurs, si ce n'est le meilleur réseau de transports en commun par rapport à son prix ? Quand tu vois ce que proposent certains pays, autant au niveau de la desserte que du prix du ticket, parfois, t'as envie d'aller étendre un ou deux twittos en travers des rails. On verra bien si les trains roulent pas, hin hin.
 
Sans compter ceux qui déchargent leur haine sur les pauvres agents qui travaillent en temps de grèves. Il vaudrait mieux les remercier mais bon, il semblerait qu'il soit bien plus drôle de faire semblant que d'en avoir vraiment, des couilles.
 
Je pense quand même qu'au delà de la râlerie, il y a quelque chose, ils ont bien une âme ces gens là. Il a du leur arriver quelque chose de grave dans leur enfance. Je ne sais quelle est leur épine mais ça doit valoir le coup d'être un connard, on dirait !
 

Allez, positivons, demain j'arrête de râler !

 

 

Commentaire (2) Clics: 121

La Michael Bayxplosion

Note utilisateur:  / 0

 

"Si j'ai mangé tes toasts ail & fines herbes, c'était juste pour vérifier que je me souvenais bien du goût !"
 
"..."
 
"Et c'est bon, je te confirme que j'ai bonne mémoire."
 
 
Même que j'ai supporté Transformers 4 en québécois, s'teu plait, pendant 2h45 alors, hein ! J'ai droit à tous les privilèges, les mecs de la ligne verte ils ont rien vu, rien vécu ! Rien n'est pire qu'un film de Michael Bay... C'est pour ça que j'ai récidivé avec Bad Boys II, pour confirmer ma bonne mémoire. Je peux donc vous le confirmer, c'est bien toujours de la merde.
 
Sans s'attarder sur les dialogues stéréotypés de personnages tous aussi stéréotypés (mince, pendant 2h45, je me suis crue dans une émission de télé réalité ! Sûrement la faute de la piscine qui m'a induite en erreur), mais quel film médiocre ! Ces fausses batailles, les balles ennemies qui n'atteignent jamais les héros mais les leurs atteignent toujours les ennemis, ah cette chance ! Elle sait par qui se faire lécher, la coquine.
 
Lors de cette... tuerie cinémaesque, on a, avec le Loup, inventé une nouvelle expression : la Michael Bayxplosion. Tu peux la reconnaitre très très vite : un truc explose alors qu'il n'y rien de physiquement logique à ça. Exemple : une voiture qui tombe dans l'eau, si elle explose -> tu regardes un film de Michael Bay, sans aucune doute.
 
Bref, mes yeux saignent encore et je n'ose plus ouvrir Netflix, à chaque fois que j'ai essayé, il me proposait No pain no gain...
 
 

 

Commentaire (0) Clics: 136