T'avais pas l'droit

Note utilisateur:  / 0

De m’dire non. De t’arrêter comme ça alors que tout ce que je demandais c’était d’avoir confiance en moi, juste que tu me dises ces petits mots qui me font me sentir importante pour toi.

Depuis, je n’ai plus confiance, non pas en moi mais en toi. Qui me dit que tu ne le referas pas ? Qui me dit qu’à la moindre contrariété tu ne vas pas partir, me laissant à moitié nue dans le lit ?  « Le lit », ce n’est plus notre lit, on ne s’y touche plus, j’ai trop peur d’avoir envie de toi. Je ne veux pas revivre ça, plus jamais.

Tu dis que c’est moi qui t’aie fait fuir mais je n’ai jamais voulu faire ça, tu le sais bien ! Tu dis ça pour me faire mal et tu le sais bien aussi… N’as- toujours pas compris que me « battre » ne me fera pas me dresser contre toi mais me renfermer sur moi-même ? Jamais je n’ai voulu t’énerver et toi tu es parti quand-même, sans même un câlin et après tu t’étonnes que je le « prenne mal »….

T’avais pas l’droit de t’arrêter dans un moment aussi intime en me mettant ça sur le dos, tout ce que tu as réussi à faire c’est que je ne veux plus coucher avec toi, je ne veux plus me dévoiler à un homme qui est capable de piétiner mon amour propre pour « me donner une leçon ». Je n’ai plus confiance en toi, quelque chose est brisé et je n’arrive pas à le recoller, je ne sais même pas si j’en ai envie et ce n’est pas comme si tu avais fait quelque chose pour. Toute la semaine, tu t’es comporté comme si de rien n’était, comme si tu ne m’avais pas détruite à l’intérieur. Quand j’ai voulu aborder le sujet, quand je t’ai dit que je n’en avais plus envie depuis ce fameux jour tu m’as envoyé balader, énervé. C’est toujours de ma faute, c’est évident, pourquoi je ferme pas ma gueule et j’écarte pas les jambes ? Hein, pourquoi j’ai des sentiments que j’aimerais que tu respectes ? Tu sais, « ça » ne reviendra pas en restant sur ton PC, « ça » ne fonctionne pas comme ça…

Je voudrais que tu me prennes dans tes bras, que tu me regardes dans les yeux et que tu me promettes de ne jamais le refaire, que tu me confirmes que t’avais pas l’droit, que c’était moche de partir comme ça. J’aimerais que tu me promettes de ne plus jamais me faire du mal, que je peux avoir confiance toi, que jamais tu ne me laisseras seule, nue avec mes poils.

 

Tout ça pour une histoire de poils, j’ai osé vouloir entendre de ta bouche que ça ne te dérangeais pas, j’ai osé vouloir l’entendre pour la centième fois parce que j’en avais besoin et je n’ai récolté que ta colère et ton silence. Comment peux-tu penser que je vais de nouveau me monter nue à toi quand tu n’es pas capable de me dire ces quelques mots que je veux entendre. Me dire que je suis « belle » et que je n’ai pas besoin de « réclamer que tu le dises » en me criant dessus alors que je suis en larme n’a jamais attiré les mouches.

Je ne sais vraiment pas quel pas faire vers toi alors s’il te plait, fais le pour nous. Viens, parle-moi, dis-moi, répète-moi que je suis belle avec ou sans mes poils et que plus jamais tu me laissera nue avec eux dans notre lit.

 

Source.

 

Commentaire (8) Clics: 151

Un love'versaire à In Lovely Bones

Note utilisateur:  / 1

 

 

La loi des 3 M, tu connais ? La loi de l'Emmerdement Maximum (ya bien plus que 3 M cela dit...) et bin ça tombe toujours sur moi !

 

Aujourd'hui, je m'étais engagée à faire un article pour l'anniversaire de In Lovely Bones (clic, clic et un nouveau monde va s'ouvrir à toi !!) sauf que... Déjà, je me suis engagée hier c'est à dire bieeeen trop tard pour faire quelque chose de cool, de plus mon serveur web a planté. Tu m'imagines, essouflée, en retard de quelques heures à essayer désespérément de me connecter sur mon blogounet et celui-ci m'envoyant pété bien royalement avec des "Vous avez dépassé le nombre de vos connexions". Queuuuuuuwa ? Parce que j'avais un nombre limité ? Free n'est pas encore passé par là, c'est ça ?

Brwef, si tu me lis c'est que j'ai vaincu et je lui ai bien fait fermé sa tronche à l'autre ! Nan mais il a cru quoi ?! On ne me fera pas taire !!

Tout ça pour dire que je suis désolée d'arriver en retard (mais il n'est pas encore minuit chez moi !!) et que l'Univers s'est ligué contre moi pour m'empêcher de te fêter ton anniv' mais rien ne m'arrêtera... (tiens, ça ferait un bon scénar' de manga des années 90...)

Alors pour toi Lovely, on crie tous bien fort devant notre ordi :

"Joyeux Anniversaire !!!!!!"

 

Et j'ai fait un 'tite manucure aussi, pour l'occasion ;)

 

Commentaire (4) Clics: 97

La connerie tout-en-un ou l'art de vendre sa barbac chez Oolution

Note utilisateur:  / 2

C'est bien beau de brandir la crise à tout va et de se serrer la ceinture mais il y a des choses sur lesquelles il ne vaut mieux pas faire ton radin, Martin. Notamment sur l'embauche d'un CM (Community Manager), si mystique mais si essentiel à la bonne présence dans les médias d'une marque. Autant, je pourrais comprendre l'intérêt du bad buzz quand celui-ci t'amène un chiffre d'affaire, t'amène le soutien de blogueuses influentes - ou pas - mais quand celui-ci ne fait que te mettre à dos une bonne partie de la blogosphère et pas les plus débiles, là, je doute très franchement de l'intérêt... Mais bon, après tout je ne suis qu'une femme, déjà je pars avec un sacré handicap, et informaticienne, moi j'y connais rien en communication !

 

Et s'il y a une marque, qui récemment, n'a pas eu la bonne direction RH c'est Oolution, une petite marque française que j'ai découvert il y a de cela quelques mois maintenant et qui prône des produits tout-en-un composés d'énormément d'actifs pour que la peau puisse y puiser tout ce dont elle a besoin d'un coup. Tu te dis que toi, quand tes profs se disent ça 2 semaines avant le bac tu finis avec le cerveau en bouillie à peine capable de suivre un épisode de L'Amour est dans les Prés mais alors ta peau, tu ne l'imagines même pas (la pauvre) !

 

Ma découverte de la marque fut assez tumultueuse, Ellen, que je qualifie honnêtement d'amie (virtuelle mais amie quand même !) en avait fait un article et le prix d'une crème m'avait quelque peu... estomaqué, hein, on peut le dire. 34 euros pour hydrater ma peau, sachant que je pratique le layering donc je n'ai pas qu'un produit à acheter, ça m'en faisait un deuxième (je te laisse deviner quoi). À l'époque, j'utilisais depuis plus d'un an la même crème au lait d'anêsse de So Bio qui me coutait la somme trèèès importante de... 11 euros. J'étais à ce moment là trèèès loin de craquer.

 

Mais je suis faible, leur packaging sont colorés et j'avais besoin de tester pour pouvoir dire que c'était tout pourri donc ma soeur m'a offert Glow Up, de la marque Oolution donc, leur soin miraculeux (oui, quand un seul produit peut remplacer une routine complète avec des sérums ou lotions chargés en actifs on peut parler de petit miracle) hydratant pour peau mixte.

 

 

 Notons l'effort pour faire une photo stylée.

 

J'utilise maintenant Glow Up depuis la mi-Mars et j'ai noté, en vrac :

 

- Le flacon pompe est pourri, il dessert bien trop de produit pour une personne aux yeux collés de croutes et à la tête encore bien trop dans l'oreiller. Il m'aura bien fallu deux mois pour me souvenir de ne pas appuyer de tous le poids de mon gros doigt sur la pompe au risque de me crémer tout le corps et celui de mon mec.

- Glow Up ne supporte ni d'être posée après un produit huileux (ça peluche si on masse trop et je suis du genre à masser) ni d'être posée avant un produit poudré puisque ledit produit va pelucher sur la crème. Dans ce cas là, il faut juste attendre 3-4 minutes avant. Pas contraignant mais faut y penser.

+ Elle est présentée comme une crème apportant tout ce dont une peau peut avoir besoin dans une journée car elle est composée de 68 actifs et je ne peux que reconnaitre que sur moi, ça marche. Non, elle n'est pas miraculeuse, elle ne fait pas disparaitre mes boutons, elle n'a pas d'effet particulier sur un défaut de ma peau car à trop mettre d'actifs elle n'a plus vraiment d'action particulière mais elle régule ma peau. Rien de plus rien de moins et c'est finalement tout ce que je lui demande. Je mets ma crème le matin, je pars bosser et lorsque je reviens 10 ou 12 heures plus tard j'ai la peau dans le même état. Pas plus sèche et surtout pas plus grasse. Pareille. Honnêtement, ça ne m'est jamais arrivé depuis que j'utilise des produits de beauté. Alors, trop d'actifs ou pas assez, au final ce qui compte c'est qu'elle hydrate convenablement ma peau et qu'elle lui apporte le strict nécessaire pour qu'elle se tienne bien.

N.B : attention, elle ne matifie pas, hein, ça n'est pas sa fonction, j'ai la peau brillante ou glowy selon les modes après l'avoir mise, mon propos c'est que ma peau est tout aussi brillante après une journée, pas poisseuse, pas grasse, pas sèche, exactement la même.

 

 

+ Je n'ai remarqué aucun problème pour me maquiller après, que ce soit en posant directement une poudre ou une CC crème et je remarque que mon teint tient mieux vu que ma peau ne graisse pas.

- Elle pu...ait. Glow Up (et pas Whole Again, leur crème pour peau sèche, dommage) fait partie de ces crèmes naturelles qui ne sentent pas le parfum mais les plantes et ça pue les premiers jours, semaines, mois mais on s'habitue et maintenant, je n'y fais plus attention, au point que j'ai failli oublier de l'écrire alors que c'est le premier truc que j'ai reproché à ce produit (après son prix).

+ Ça va faire 3 mois que je l'utilise et même un peu plus et je n'en vois toujours pas le bout donc ça me semble bien rentable (mais je ne l'utilise qu'une fois par jour).

+ Enfin, je l'utilise dans une routine complète, avec lotion hydratante ou sérum (mais pas huileux) avant.

 

 

 

C'est donc, malgré tous ses défauts, devenu une part importante de ma routine et j'en ai 3 en réserve, on ne sait jamais, une guerre pourrait se déclarer, tu peux y aller Kimy, je suis parée !

 

Glow Up, posée le matin.

 

Glow Up, le soir après une journée de 12h, 30 degré sans make up ni crème solaire. J'ai limite la peau plus mate mais j'ai dû prendre ma photo le matin trop tôt. Dis toi que j'ai cette peau toute la journée même en période de forte chaleur. Envieuse ?

 

Maintenant, j'aimerais aborder une question qui pourrait venir en commentaire ou qui, si elle ne vient pas, se pose à moi : est-ce difficile de plébisciter un produit alors que ses créatrices sont connes (c'est le cas de le dire) ?

Oui et non. Non car c'est important de savoir différencier les parents des enfants. Mon père est un abruti fini, heureusement qu'on ne me juge pas sur ses faits et gestes ! Mais je dirais oui car même si c'est de la connerie gentillette ça reste de la connerie. Les créatrices d'Oolution se sont permises récemment de moquer le layering et surtout ses adeptes (dont moi et j'apprécie rarement la moquerie) sans vraiment d'humour mais avec plutôt un ton...  Que je ne qualifierais pas de jalousie mais presque car lorsque tu te permets de descendre une technique, un produit ou que sais-je pour vendre ton produit c'est clairement moyen-bof niveau marketing. Ça montre beaucoup trop que tu es désespéré et c'est vraiment dommage car elles n'avaient pas besoin de ça pour vendre leur produit. La preuve, je sais associer une de leur crème et leur contour des yeux, mais je vous en parlerais plus tard, avec une routine complète.

Je finirais par le fait que je comprends totalement que certaines refusent de s'intéresser à cette marque dorénavant ce qui m'attriste au vu de la qualité des produits.

Commentaire (4) Clics: 352

Pas Paya !

Note utilisateur:  / 0

Il y a quelques mois (?), je me souviens d’un mini-scandale sur des blogs qui n'étaient plus référencés par Google à cause de liens affiliés sur les articles (en très gros résumé et j’ai vraiment pas plus de souvenirs donc tu peux me rendre la mémoire en commentaire). Un des problèmes remontés en surface lors des discussions fut que même si on convient d’une certaine liberté lors de l’écriture d’articles après réception de produits, on est quand même « achetées ».

Je demande à mon mec où est la différence entre recevoir un produit et l'acheter en promo (pour moi, au final, le produit est toujours moins cher que son véritable prix) et il me répond, à juste titre, que pour un cadeau, si le produit avait été naze tu n’aurais pas fait d’article alors que pour un achat tu en aurais fait un. Et c’est vrai que sur la blogo, quand tu ne trouves pas d’articles sur un produit c'est très souvent parce qu’il a déçu et donc n’a pas mérité une revue. L'absence sur le net ? Très très mauvais signe. Voilà pourquoi certaines marques préfèrent un bad buzz à pas de buzz du tout...

Alors, pour prouver à mon mec que je suis transparente, je vais dorénavant faire des articles pour chaque produit pour lesquels j'avais prévu au préalable de faire un article, que celui-ci soit bon et surtout mauvais !

 

 

 

 

 

 Alors, que dire sur ce rouge à lèvre ? Il est mat, c’est un très joli corail, il coûte 5€99 et on peut le trouver sur Le Doux Nuages.

Un p’tit swatch ?

 

 

 

 

Son seul et unique défaut est qu’il est dégueu sur les lèvres. Il fait mal, mais vraiment mal à mettre, il arrache tes lèvres, c’est dégueulasse. Et quand tu arrives enfin à en mettre, ça bouloche avec des pâtés aussi disgracieux que ta moustache, Gislaine.

 

 

 

 

Que dire à part que je le déconseille à tout le monde mais genre oublie, cours loin de lui ! Des rouges à lèvres mats et agréables à mettre il y en a à la pelle (Bite Beauty, Lime Crime, PM Cosmetics, Kiko pour ne citer que ces marques) donc je ne vois pas pourquoi il faudrait se la jouer « Fifty Shades of Coral » et souffrir pour ça. Bref, ne le regarde même pas dans les yeux si tu le croises, il risquerait de croire que tu vas dépenser ton argent pour lui.

Je n’aime pas jeter des produits mais je ne vois pas quoi faire de lui… Si tu as des références de rouge à lèvres (bâton, crayon, encre) corail mat je suis très preneuse !

Commentaire (5) Clics: 160

Dans l’assiette d’une végétarienne bonne vivante #1

Note utilisateur:  / 1

Très souvent, trop souvent, je lis que les végétariens/végétaliens, mangent healthy, que les gens nous envient trop notre "régime" mais que mon dieu, je peux pas, j'adore trop le sucré hihihi.

 

BAM ! Va mourir !

 

Mais d’où viennent ces clichés idiots ? Légume ça rime certes avec smoothie, jus, vapeur mais ça rime aussi avec gratin de pommes de terres, salade de pâtes, crêpes, omelettes, bref à peu près les même plats que les autres ! Bref, gras et légumes font très (très) bon ménage ! Et vu la taille de mon cul, vous pouvez me croire ;)

Donc, pour faire un peu changer les mentalités, j’ai décidé de vous montrer ce que je mange au quotidien, sachant que mon mec mange du pâté, du jambon, du poulet, ceci va être une sélection de plats qui vont à toute la tablée.

 

On va commencer simple, les jours où j’ai pas trop envie de cuisiner : les restes, cette invention merveilleuse de Mr Frigo.

 

 

 

Du faux jambon dont j’apprécie le gout mais quand j’en ai pas, je me fais tout simplement des tartines de tomatines, des carottes cuites dans du bouillon de légumes et enfin des haricots plats bien cuits dans de l’huile d’olive et du sel, j’adore !!! Rien qu’à la gueule luisante des haricots tu sens bien que ma première préoccupation n’est pas d’être au régime.

 

 

 

 

Là, j’avoue j’ai voulu me la péter. Ce plat est un « nouveau » dans ma cuisine, c’est du panais que j’ai fait découper en « spaghetti » par mon mec et que j’ai fait revenir dans de la sauce teriyaki. C’est tout ! Pour accompagner, un peu de salade, des pignons de pins et du parmesan. Je suis fan de la sauce teriaky et du parmesan, l’association impensable mais trop trop bonne. Évidement, je ne mange pas que ça, n'oublions pas la tranche de pain, le fromage, le dessert, etc...

 

 

 

 

 

Ah, un p’tit repas des familles. Celui-là, je le fais limite une fois par semaine en été. C’est tout simplement des poivrons revenus à la poêle puis recouvert de crème fraiche. J’ai tenté de les assaisonner avec du cury mais je préfère tout seul, ni huile, ni sel, juste le gout du poivron (bon après faut aimer hein). Ce jour là, j’avais du tempeh mais je le fais aussi sans rien. La seule touche originale dans cette recette ce sont les pâtes, j’aime en changer, trouver des gouts, des formes ou des couleurs différentes.

 

 

 

 

 

Enfin, une tarte salée assez classique à la maison que, ce soir là, j’avais particulièrement ratée. C’est une tarte tatin à la tomate, avec du chèvre, des oignons et de la moutarde à l’ancienne que normalement c’est sur la pâte mais ayant oublié j’en ai rajouté sur la tarte à la fin. Ça passe tout seul, tomate-moutarde-chèvre c’est une association qui passe comme papa dans maman donc aucun risque et mon dieu, je pourrais bouffer la moitié de la tarte à moi toute seule (c’est d’ailleurs assez souvent ce que je fais ) !

 

Voilà pour ce premier chapitre, j’espère que ça t’aura inspiré et je reviens très vite avec une nouvelle édition (j’ai un apéro végé qui arrive, tu vas être servi), des photos de meilleures qualités (je découvre la difficulté de prendre en photos des assiettes sans que ça fasse dégueu tout en donnant envie de manger) et des plats qui seront, je l’espère, appétissants pour toi !

 

(Tu vois qu'on mange pas que des graines ? ;))

Commentaire (5) Clics: 324