2014 une année verniesque

Note utilisateur:  / 0

Alors, je sais que ça peut paraitre paradoxal de parler d'année verniesque quand je n'ai posté que 3 articles dont un seul est potable mais, j'ai toujours des tonnes d'idées, j'achète un milliard de vernis et rien n'est montré sur le blog. C'est un peu ma honte à moi, mon secret intime.

N'ayant pas de secret pour vous, je me lance dans ce TAG qui va m'aider à résumer mon année 2014 en terme de vernis pour que vous me connaissiez un peu plus.

 

 

Quel a été ton vernis favoris cette année ?

Sans hésiter Solar Flare de Picture Polish. Il est magnifique, je l'ai voulu trop tard, l'ai finalement reçu en cadeau providentiel, tout ça joue pour qu'il ait été mon objet de désir infini cette année.

 

 

 

As-tu découvert ou particulièrement aimé une marque de vernis ?

Cette année, je suis restée dans mes marques fétiches mais j'ai acheté mes premiers vernis Barry M et ma foi, on peut dire que j'aime beaucoup cette marque puisque je suis passée de 0 à 15 vernis en 6 mois.

 

 

 

Quelle a été ta meilleure découverte sur la blogosphère ?

La seule blogueuse que j'ai découvert cette année qui s'adonne au nail art est Aya du blog Shabondy. Une jolie fille, gentille, qui présente super bien les vernis sans en faire des tonnes et des tonnes sur 3 flacons (le truc qui m'a fait me désabonner de tous les blogs nail art que je suivais) et avec de super photos. Bon, elle aime les vernis holo, soit. Mais on ne peut pas être parfait !

 

 

Montres-nous le nail art dont tu as été le plus fière cette année.

Ah bah ça va être facile et rapide à sélectionner. Il n'y  a qu'un seul nail art dont je suis fière et c'est celui-là (clique sur la légende pour être redirigée sur l'article associé).

 

Ciel Marin

 

 

De quel nail art as-tu été le plus déçue ?

Celui-là. Je l'ai fait pour le nailstorming Holi Nails et je n'étais pas très inspirée. Le pire, c'est que je sais que je peux faire bien mieux mais parfois, je ne comprends pas bien ce qui se passe dans ma tête. Parfois seulement ?

 

Holi Nails

 

 

Quelles sont tes bonnes résolutions pour l'année 2015 ?

Présenter plus de vernis sur le blog ! Je suis fan de vernis mais je discutais avec Aya et ça l'a surpris tellement ça parait peu sur mon blog et mon blog est avant tout là pour montrer mes passions, mes envies, etc... Publier plus sur le blog est ma priorité pour 2015 mais aussi varier les sujets : plus de nail art et plus de soins.

 

 

Quel sera ton premier achat vernis l'an prochain ?

Oulaaaa je dirais du Picture Polish car ça fait un moment que je n'en ai pas acheté et certaines pièces manquent à ma collection. Mais sinon, je n'ai pas vraiment de désir hyper précis. Il y a bien la collection Elisabeth & Mary d'A-England dont j'ai parlé sur le blog avant-hier mais n'étant pas une collection limitée, je ne suis pas pressée.

 

 

Quel sera ton premier nail art de l'année 2015 ?

Un nail art bleu, mélangeant du mat, du laqué et du corail. Tu verras bien ! Il sera sur le thème du romantique.

 

 

Quelle technique nail art as-tu découvert/aimé cette année ?

Aucune, il n'y a eu aucune innovation cette année et je ne me suis pas assez vernis les ongles pour tester des trucs nouveaux. J'aimerais pour 2015, tenter de faire mes propres nails patchs.

 

 

Un ou des projets pour 2015 ?

Bah, je viens juste de le dire, tenter de nouvelles techniques et poser tous mes vernis (là, je sais que c'est mort mais si je ne vise pas la lune comment arriverais-je aux étoiles ?).

 

 

Voici les autres participantes de ce TAG, si jamais vous êtes des petites (ou grandes, j'accepte tout le monde) curieuses !

 

Joe 3 Jeans

Ambreopal

Ax-L

Blue Light Network

Coco le haricot

Diamant sur l'ongle

Dju Nails

J. et C. piquent un fard

La griffe vernis

Les ongles de Laure

Loobee

Mama Chan

Miss HD

Pentagruelle 

Skulls and Polish 

Sushiwynn

Venuss

 

 

Si vous êtes intéressés par ce TAG, dites le moi, et je vous taguerais personnellement ;)

 

 

Commentaire (2) Clics: 30

Des quantiques-moi : "Qui tu aimes" de Marc-Antoine

Note utilisateur:  / 0

 

Aujourd'hui j'instaure comme je l'ai déjà fait un million de fois (3 en fait) un nouveau challenge sur le blog, en espérant que je m'y tienne plus que les autres.

Celui là concernera la musique mais différemment de celui du mardi. Je vais tout simplement choisir une chanson et dire de la merde en décortiquant les paroles.

Toutes les raisons sont bonnes pour dire de la merde, nan ? Allez on commence !

 

Qui tu aimes ? - Marc Antoine


Sans vouloir rentrer tout de suite dans le mélodrame mais le dernier Marc-Antoine connu s’est suicidé avec sa maitresse (même pas on s’occupe du destin de la femme officielle sur Wikipedia. L’épouse, cette entité négligeable). Es-tu sûr Marco de poser la question à la bonne personne ?

 

« Encore une journée sans se regarder
ça fait déjà quelques temps que c'est comme ça.
Encore une journée à me demander si tu aimes un autre homme que moi. »

 

Déjà, on peut remercier Marco de ne pas nous faire tourner en bourrique pendant des heures. La mise en contexte est faite dès les premières secondes de la chanson :

-La meuf de Marco est trop lâche pour larguer son mec alors elle l’ignore (une technique qui n'a jamais porté ses fruits mais que tout le monde utilise. Allez savoir !).

-Marco est un peu long à la détente (pour ne pas dire débile) puisque ça fait plusieurs jours que sa meuf ne le regarde plus et lui, il ne se pose la question que maintenant. Moi, si je ne regarde pas mon mec pendant deux secondes, il s’assoit à côté de moi, me prend les épaules et me demande si ça va d'un ton grave (tout en se demandant ce qu'il a encore fait. D'ailleurs j'en profite pour étrenner mon nouveau proverbe :"Si tu ne sais pas pourquoi ta femme te fait la gueule, rassure-toi, elle le sait !"). Après, je n’juge pas, chacun gère ses relations comme il veut !

 

« Non je ne pleurerai pas, du moins, pas devant toi, je te l'ai dit. »

Les mecs, ils se préviennent carrément de leurs réactions quand ils se feront tromper !

 

Mise en situation : « Heu, chérie, tiens en passant, j’y pensais comme ça, si un jour je te quitte, sache que c’est pas toi, c'est moi. OK ? C’est cool, tu veux du sel ? »

Non, désolée, Marco t’es pas crédible…

 

« Qui tu aimes
Qui tu aimes
Qui tu aimes
Dis moi Dis moi Qui tu aimes »

Alors là ! J’étais obligée de dire quelque chose. Nan, mais c’est quoi cette non inversion du sujet ? C’est une question ou une affirmation ? C’est pas clair là ton truc Marco ! Si elle te répond pas c’est peut-être parce qu’elle ne comprend pas que c’est une question (un point d’interrogation ça aiderait en plus. Fais pas ta pute, nous, on en a qu’un !) et si elle ne te regarde pas c’est peut-être parce qu’elle a trop honte de réaliser que son mec il a pas été à l’école. Si t’y mets pas du tiens, aussi… Moi je peux pas t’aider !

 

« J'ai trop laissé les choses aller »

J’osais pas te le dire, je pense qu’il va falloir arrêter la raclette.

 

« Je le vois, tu me glisses entre les doigts. »

Ça c’est le gras du fromage, je t’ai dit d’y aller mollo sur la raclette ! On m’écoute jamais !

 

« Je voudrais tant retrouver la femme qui savait prendre soin de moi. »

Tu parles de ta nourrice ? Nan, parce que là, j’ai perdu l’fil !

 

« Dis moi, si tu aimes, un autre homme que moi. »

Ah, bah là, c’est plus clair !

 

« Je t'ai pris pour acquis. »

Alors, Marco, il faut qu’on parle là. Je voudrais t’expliquer un concept assez new âge, très tendance 2015 : la femme n’est pas un objet. Je sais, je sais, c’est nouveau, ça parait bizarre mais c’est ce qu’on dit à chaque nouvelle mode et à force on s’y habitue. Fini d’aller les chercher en magasins, fini le service client jamais à la hauteur, la femme est un être humain. Avec les mêmes droits, si si !

« Non j'n'oublierais pas ces moments avec toi. »

Larusso non plus et ça ne l’a pas mené bien loin. Pas un bon filon, j’te l’conseille pas !

 

Bref, je sais pas quoi te dire Marco mais là, ton histoire, elle file un mauvais coton ! Je pense que le mieux, c’est de tenter un message sur son mur Facebook, là elle pourra difficilement l’ignorer mais attends toi à des tonnes de likes quand elle te larguera en direct. Au moins, le partage des amis se fera plus simplement.

 

C’est fini pour ce premier challenge, n’hésitez pas à me proposer des chansons ou à me dire ce que vous pensez de tout ça et je vous donne rendez-vous la semaine prochaine !

 

 

Commentaire (0) Clics: 26

Dans mes rêves les plus fous #3

Note utilisateur:  / 0

 

Mon mec m’enlève et m’emmène… Aux Galleries* !

 

Un peu tardivement, je l'avoue, je publie ma liste de Noël ou en tout cas, ce qui se trouve sur ma liste d'envie. Peu de choses au final puisque : grosse acheteuse + Black Friday  = pas assez de bras pour ouvrir tous mes colis !

Mais bon, hein, on a toujours quelque chose à acheter. Toujours !

Tout d'abord, petit bilan depuis ma dernière liste. J'ai reçu Solar Flare de ma soeur (wouhou !!!) pour mon anniversaire, si je ne m'abuse, et la coiffeuse/bureau blanche et rose qui va tellement bien dans ma chambre. J'adore, ça fait petite fille de 5 ans, parfait pour entretenir ma jeunesse éternelle. Je n'ai hélas pas encore osé m'acheter une robe de Katrin LeBlond. Il faut mais le prix me fait longuement hésiter sur quel modèle je préfère. À ce prix, j'ai pas envie de me louper ! Ça va venir !

 

Maintenant, allons voir ce qui se cache dans mes envies les plus sombres...

 

 On va commencer par les vernis car il y a toujours un vernis. Toujours. Kennedy ? C'était un vernis. Les francs-maçons ? Un vernis. Encore et toujours, ils sont partout ! La nouvelle collection d'A-England Elizabeth & Mary.

 

 

 

 Les rouges à lèvres Glamour, Retrofuturist et Centrifushia de Lime Crime.

 

 

 

 

Des fards Make Up Geek. N'importe. Tous. Je viens de recevoir leur collection "Foiled" et... J'en veux plus !

 

 

 

 

Une trousse de toilette 4 en 1 comme celle sur l'image mais éthique (les employés doivent être bien payés, dans des conditions correctes, etc... Donc pas Alie Express, quoi). Ça serait tellement plus pratique pour partir en voyage avec mes affaires !

 

 

 

 

 

Et toi, dis moi, de quoi rêves-tu en ce moment ? Qui ou qu'est-ce qui fait brûler de désir ta carte bleue ? Dis-moi tout, je t'écoute.

 

 

* : Désigne n'importe quelle boutique pour choper mes petits précieux.

 

Commentaire (0) Clics: 57

La course de l'apocalypse : seuls les plus rapides survivront...

Note utilisateur:  / 0


 

 

Enfin, je me décide à vous parler de la course Apocalypse à laquelle j'ai participé le 25 octobre (oui, ça fait un bail).

Pour ceux qui ne se souviennent pas, c'est une course de nuit où le parcours est truffé de.... surprises. On va dire ça comme ça.

 

C'était ma première course et comme une newbie je me suis ramenée bien trop tôt avant le départ de la course (je croyais, naïvement qu'il y aurait un monde fou et que je mettrais deux heures à récupérer mon dossard. Réalité : 2 minutes chrono. La loose). Le Loup m'accompagnait et passer 3 heures sous la pluie, ça te calme la plus excitée des Fluffy. Heureusement, rapidement on a trouvé une cabane secrète (la salle pour se changer) et on s'y est caché le temps que la course commence. Pour s'occuper, on a fait un selfi avec un zombie en cage. Sur la photo j'ai l'air flippée et en vrai aussi (son maquillage dégoulinait avec la pluie, c'était immonde !).

 

 

Pour info, je m'étais maquillée en grande brûlée. Ça rendait moyennement bien.

 

Enfin, à 10h, la course commence. 10 km dans le noir, les bois, au milieu des zombies, tueurs en série et sorcières. Je ne sais pas ce qui m'a fait le plus peur : quand un mec apparaissait d'on ne sait où ou bien la réaction des gens ?

Une des meufs, elle avait compris le principe : quand un truc approchait, elle hurlait. Mais elle hurlait ! Elle faisait peur à tous les coureurs et aux acteurs, le truc de dingue ! Elle m'a foutu les plus grosses flippes surtout qu'elle criait parfois pour des trucs que j'avais pas remarqué donc j'étais prise par surprise ! Affreux...

 

Sinon, les acteurs étaient géniaux, motivés pour la plupart (certains se faisaient chier et ça se voyait clairement mais ils étaient peu nombreux) et il y avait une ambiance de dingue !

Étant une grosse flippette, j'ai très vite développé la technique dite du : "Je me cache derrière toi". Je me choisissais  un groupe de 2-3 personnes et je courrais derrière. Quand un zombie décidait d'attaquer, il attaquait le groupe et pas moi. Pendant que les gens flippaient leur race en pleurant leur maman moi je sautillais telle une biche en plein phare loin des zombies. J'ai à peine été poursuivie, juste une fois, une gros malade qui trainait une masse. Rien de bien...

 

Attends, une masse ? Une vraie de vraie, avec le bruit strident sur le bitume, oh my god !!! J'ai jamais autant sprinté de ma vie qu'à ce moment là ! On était au dernier quart de la course, j'avais la tête qui tombait un peu de fatigue et là, j'entends un truc qui sort des buissons derrière moi. J'ai pas eu le temps de me retourner, j'entends un truc racler le sol et des bruits super forts de pas sur le sol. J'ai accéléré comme si j'avais vu une promo sur des Jimmy Choo ! Après quelques secondes, je me suis retournée et j'ai vu un géant (donc un adulte, les autres acteurs étaient des enfants de 8 à 12 ans) (on est vite impressionnable en pleine nuit) en tenue de boucher se retourner vers d'autres coureurs. Oh my god, je le redis, j'ai eu mon cœur qui battait au rythme de mes pas.

 

Le Rythme de mes paasss. Mes paaaassss ohhh yeaaaahhh. (Commente si tu reconnais quelle chanson j'ai parodié).

 

Sinon, grosse grosse flippe quand, près du Saint Laurent je vois avancer vers moi, hyper vite, une forme blanche. J'avais la forme d'un côté, le fleuve de l'autre et pas le temps de sprinter pour l'éviter ! Elle me frôle (les acteurs n'avaient pas le droit de nous toucher, le but n'était pas qu'on se fasse mal) et là je vois que c'est une petite fille de 10-11 ans, toute blonde, très blanche avec une longue robe blanche. Sérieusement, OÙ SONT SES FUCKING PARENTS ? Ils savent au moins qu'elle passe ses samedis soirs à ME faire peur ? J'ai eu, à ce jour, la plus grosse peur de ma vie entière ever. Toutes les autres fois où un acteur s'est focalisé sur moi, je gérais car je savais que c'était un jeu tout ça mais là. Là. Là quoi, j'ai pas eu le temps de me dire "flippe pas Fluffy, ce ne sont que des acteurs", j'ai juste vu cette forme courir vers moi et... J'ai failli arrêter de courir, à cause de la peur qui m'a figée sur place. À ce point là !

D'ailleurs, j'en ai vu, des coureurs, hurler, se mettre en boule et pleurer en voyant un zombie leur foncer dessus. (Au passage, mes félicitations à blanche neige qui a, je trouve, bien géré avec son costume). Je veux bien que leur maquillage soit réaliste mais de là à réagir comme ça... Tu t'es peut-être trompé de course. (Je veux dire, le but était de mouiller un peu sa culotte tout en sachant très bien que tout ça, c'était du faux. Comme dans un manège. Si t'y crois trop... C'est à toi que tu vas faire du mal).

 

Il y avait des acteurs vraiment pas mal, notamment celui qui avait une poupée dans les bras. (Chaque zone de la course avait son thème : asile, sorcières, etc... Et tout le long du parcours, des zombies). Oh my god (je l'ai dit au moins un milliard de fois pendant la course. Ça et "Putain !". Je m'excuse pour toutes les personnes que j'ai fait sursauter !), le gémissement du bébé zombie... Brrrr, je l'entends encore et 1 mois après, je suis toujours perturbée (surtout que mes souvenirs sont un peu déformés par la foule et la nuit) (genre le bébé me paraissait tellement vrai alors que je savais pertinemment que c'était une poupée. Hein, dit ? C'était une poupée ?).

Dernier "personnage" cool dont je parlerais pour cette course, les 3 sœurs sorcières qui se tenaient par la main et quand tu passais près d'elles (elles s'étaient foutues au milieu du chemin, t'avais du noir profond à droite comme à gauche, difficile de les éviter) "Viens... Viens avec nous... Viens t'amuser.. On veut juste jouer avec toi...". Heu.... No way ? Elles, elles déchiraient pas mal !

C'est à dire, tu peux séparer les acteurs en deux groupes : ceux à côté desquels tu passes tranquilou, même pas ils gémissent (tu sens le mec qui a été forcé par papa et maman à venir se peler les miches un samedi soir sous la pluie) et ceux à côté desquels tu passes en gémissant "non, me touchez pas !". Globalement, il y avait plus du deuxième groupe que du premier. Heureusement, j'ai envie de dire.

 

Bref, ce que je pense de la course, c'est assez évident, j'ai a-do-ré. Du début à la fin, j'ai kiffé le t-shirt reçu à la fin, la médaille qui déchire tout, me déguiser, le déguisement et la motivation des acteurs, c'était très réaliste (merci de m'avoir fait perdre 10 ans de vie). Vraiment, je n'ai qu'une dernière chose à dire à propos de cette course :

À l'année prochaine !

 

P.S : Vous pouvez aller voir cet article où la fille montre sa médaille. Moi je ne l'ai pas en photo :)

 

Commentaire (4) Clics: 83

[Covers en folie] #16: Te souviens-tu de moi ?

Note utilisateur:  / 0

Nous nous retrouvons aujourd'hui pour une nouvelle édition du challenge Cover en folie. N'oubliez pas d'aller voir celui d'Emma Scara !

 

 

Alors, on va rester dans le sombre, dans le triste, dans le plan en noir et blanc avec du mascara qui coule, OK ?

La semaine dernière, je te parlais de la reprise d'une chanson d'Avril Lavigne (qui est en partie française, tu t'en doutais vu son nom) mais Avril aussi fait des reprises.

Tu vas me dire qu'on tourne en rond mais que veux tu, en ce moment j'ai 14 ans, la mèche grasse qui me cache un œil, un pull noir avec des étoiles roses et un piercing au nombril.

Je ne les connais pas toutes mais je me souviens de celle-ci, un échec total, un bassiste médiocre, une chanteuse qui ne suit pas, un guitariste qui surnage, bref, de la daube en boite (mais le batteur déchire !). Mais bon, se mesurer à Metallica ce n'est pas rien non plus, la pauvre, ayons pitié. On peut dire qu'elle aura essayé mais mieux vaut qu'elle se contente du punk et du rock, le métal c'est pour les grands Avril. Non, j'ai dit les grands, pas les faux qui mettent des talons.

 

Ho, ho ! Transition de fou car la demoiselle porte des talons dans le clip de la cover dont je veux vous parler. Un clip très rétro, des tenues sexy, bref la demoiselle nous en met plein la vue. Je commence à me demander si la demoiselle ne fricoterait pas avec mon chadounet, puisque je n'arrête pas de la voir bosser avec lui et je vais de ce pas vérifier cette info.

Bon, je ne trouve rien à part qu'il travaille maintenant avec elle sur ses albums, notamment le dernier et que la chanson en question a servi pour la BO d'un film de One Piece. Wikipedia est une mine d'or, j'étais partie lire 3 lignes, j'ai fini par lire la bio de tous les 7 nains.

 

Haaaa, elle ne sort pas avec Chad, non, LA PUTE, elle l'a épousé !! Bitch, il était à moi. Mon mien !!!

(Grosse découverte après lecture du dernier paragraphe sur Wikipédia. Toujours lire jusqu'au bout !).

 

Bref, tu peux aller l'écouter (pute pute pute) et venir me dire combien elle est moche, que sa voix est nulle et qu'en vrai chadounet m'aimeuuuhhhhh.

 

 

Avril Lavigne - How You Remind Me

 

Commentaire (2) Clics: 95